En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Twitter Youtube

Notes

Les Notes présentent les analyses du CEP sur les questions de conjoncture


Note d'actualité | Mai 2021

Une crise dans la crise : Pénurie de semi-conducteurs & Hausse du coût des matières premières

Alice Rustique, mai 2021 - 15 pages

Depuis mai 2020, le prix des matières premières a fortement augmenté, voire explosé pour certains produits. Les délais de livraison se sont rallongés et des pénuries se sont créées. Après le 1er confinement, l’offre n’a pas pu suivre la hausse brutale de la demande. Les usines ont mis du temps à redémarrer. Les difficultés du fret maritime aggravent la crise de l’approvisionnement pour les entreprises et entraînent des surcoûts importants, ce qui provoque une réduction des marges et/ou une hausse du prix de vente. 6 filières sont touchées dans l’industrie par les tensions dans l’approvisionnement des semi-conducteurs : l’automobile, l’agroalimentaire, le bâtiment, l’électronique, la métallurgie et la chimie.

Télécharger la note d'actualité du CEP



Note de conjoncture | Mars 2021

Une note d’espoir pour 2021

Alice Rustique et Nicolas Fleury, mars 2021 Version enrichie au 14/04/2021 - 13 pages

En mars 2021, l’OCDE a revu à la hausse ses prévisions économiques. Les perspectives se sont récemment éclaircies avec le rebond du commerce et de la production industrielle mondiale, le déploiement des vaccins et les annonces de plans de relance supplémentaires. Selon l’organisme, le PIB mondial devrait croître de 5,6 % cette année et de 4,0 % en 2022, après une chute de 3,4 % en 2020. La production mondiale devrait retrouver ses niveaux d’avant la pandémie au milieu de 2021, mais son évolution sera fortement tributaire de l’issue de la course entre vaccins et variants du virus.

Télécharger la note de conjoncture du CEP

 


2018

Bilan économique du quinquennat Hollande : L’embellie conjoncturelle émane-t-elle de facteurs extérieurs ou est-elle le fruit des politiques mises en place sous le quinquennat Hollande ?

Alice Rustique, mai 2018 - 14 pages

Le redressement des performances économiques françaises en 2017 vient éclairer le bilan économique du quinquennat Hollande : jusqu’à quel point celui-ci en est-il réévalué ?

Quelles leçons tirer du quinquennat Hollande ? Ce mandat a montré les difficultés d’un gouvernement confronté en période de crise à des marges manœuvre limitées de la politique économique, avec une politique monétaire européenne indépendante et une politique budgétaire contrainte par les engagements européens. L’équilibre à tenir entre réduction du déficit public imposée par les procédures européennes et le maintien des dépenses publiques pour couvrir les besoins sociaux a exigé une action sur la fiscalité, tous azimuts dans un premier temps, favorable aux entreprises avec un report sur les ménages dans un deuxième temps. Ce n’est qu’à partir du moment où la politique monétaire s’est assouplie que les performances économiques ont pu s’améliorer.

Quelles perspectives ? La diminution du déficit à 2,6% du PIB ne redonne pas des marges de manœuvre budgétaire considérables. La croissance est robuste mais l’horizon qui se dessine est la sortie de l’assouplissement de la politique monétaire et l’augmentation des taux d’intérêt. L’enjeu pour le gouvernement actuel est d’éviter que la quadrature du cercle ne se reproduise.

Lire la suite...

 


 

2017

L’embellie conjoncturelle de l’économie française et européenne

Clément Bouillet, octobre 2017 - 30 pages

En 2017, le renforcement progressif des économies émergentes et l’embellie conjoncturelle des économies développées devraient permettre à l’économie mondiale d’enregistrer une nette accélération. Aux Etats-Unis, au Japon et en Europe (excepté le Royaume-Uni), la reprise fait preuve d’un dynamisme renforcé depuis plusieurs trimestres. Après trois années de faible croissance (+1%), l’économie française devrait améliorer sa performance en 2017-2018 (1,6-1,8%). 

Lire la suite...

Reprise sous tension de l’économie mondiale

Clément Bouillet, François RousseNote de conjoncture, avril 2017, 33 pages

En 2016, l’économie mondiale a continué de ralentir. La croissance a chuté aux Etats-Unis, la zone euro et le Japon manquent toujours de dynamisme, la décélération de l’économie chinoise se poursuit tandis que la Russie et surtout le Brésil sont toujours en récession. La reprise qui se dessine pour 2017 est fragile compte tenu des incertitudes et des risques qui caractérisent l’environnement économique mondial.

 Lire la suite...

 


Un an avec le Groupe Alpha c'est :

250 sessions de formation

15 000 personnes accompagnées

5 sites Internet

450 000 visites sur les sites du groupe

30 000 abonnés sur les réseaux sociaux