En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Twitter Youtube

Communiqués de presse

 

Prévention des cancers professionnels : un guide attendu pour le CHSCT

Lundi 8 novembre 2010


Enjeu de santé publique majeur depuis trop récemment, les cancers d’origine professionnelle affectent chaque année des milliers de personnes et, on le sait désormais avec certitude, vont être identifiés en cas attribuables en dizaine de milliers : quelque 150 000 décès par cancer de l’amiante sont attendus d’ici 2025 (dont environ 95 % sont d’origine professionnelle). Au-delà des chiffres, ce sont, pour les personnes concernées, des vies et des familles brisées du fait de ces pathologies, qui pourtant peuvent et, donc, doivent être évitées.

Si certaines entreprises prennent conscience de l’importance de ces risques et mettent en œuvre des démarches de prévention adaptées, la prévention des risques reste majoritairement insuffisante ailleurs.

D’où, le constat sévère et sans concession auquel SECAFI et le GISCOP (Groupement d’Intérêt Scientifique sur les Cancers d’Origine Professionnelle) sont parvenus :

  • des obligations réglementaires non-respectées,
  • des dispositifs de ventilation obsolètes ou mal entretenus,
  • des salariés exposés à des produits dont ils ne connaissent pas les dangers,
  • des médecins du travail qui peinent à obtenir les fiches de données de sécurité des produits et les fiches d’expositions des salariés,
  • des poussières, des fumées, des vapeurs, dont personne n’a évalué la dangerosité,
  • la fourniture d’Equipements de Protection Individuels comme unique et illusoire rempart à l’exposition,
  • et, enfin, des salariés, exposés pendant des années, qui partent à la retraite ou dans le cadre d’un plan de restructuration… sans attestation d’exposition.

Un espoir cependant : depuis quelques années, suite notamment au scandale de l’amiante, la réglementation s’est renforcée et les sanctions juridiques sont de plus en plus fortes. Le déni concernant la dangerosité des produits recule au fur et à mesure que progressent les connaissances toxicologiques. Parallèlement, les prérogatives du CHSCT se sont renforcées et la place de la santé au travail a pris une dimension importante dans l’entreprise. La période semble donc propice pour mobiliser les acteurs de la prévention et permettre la mise en œuvre d’un haut niveau de prévention des risques chimiques et des risques cancérogènes.

De là, l’intérêt de ce guide, à partir des expériences respectives de SECAFI, qui, depuis plus de 15 ans, travaille avec des centaines de CHSCT dans le cadre d’expertises ou de formations, et du GISCOP, qui mène des travaux de recherche sur les cancers professionnels : fournir aux représentants du personnel des informations pour leur permettre d’appréhender les enjeux et l’importance d’une mobilisation du CHSCT, mais aussi et surtout des pistes concrètes pour agir sur la prévention des cancers professionnels dans leur entreprise.

Pour en savoir plus, vous pouvez commander le Guide SECAFI sur notre site www.secafi.com

Contact presse : Caroline Olivier - 01 53 62 70 63

Retour

Un an avec le Groupe Alpha c'est :

400 matinées-débat

7 300 participants

110 salons professionnels

420 000 visites sur les sites du groupe

12 000 abonnés sur les réseaux sociaux