En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Twitter Youtube

Dépêches AFP

Abstention des sénateurs LR: "tout sauf un chèque en blanc" au gouvernement


Par leur abstention sur la déclaration de politique générale d'Edouard Philippe, les sénateurs LR donnent "tout sauf un chèque en blanc" au gouvernement, a affirmé leur oratrice, Dominique Estrosi-Sassone, devant la chambre haute.

Cette abstention majoritaire du premier groupe au Sénat, "c'est tout sauf un chèque en blanc: nous jugerons sur pièces, au cas par cas, texte par texte" lors de la suite du quinquennat, a lancé l'élue des Alpes-Maritimes depuis la tribune, après le discours du Premier ministre.

Le chef de file des sénateurs LR, Bruno Retailleau, était absent en raison de sa participation à la cérémonie aux Sables-d'Olonne (Vendée) pour les trois sauveteurs de la SNSM décédés vendredi dernier.

Depuis deux ans, le groupe LR "a toujours refusé l'obstruction intransigeante au profit de l'opposition intelligente". "Nous avons des différences, et nous aurons encore peut-être des convergences", a ajouté la sénatrice à l'adresse d'Edouard Philippe, ex-LR.

"Vous vouliez dépasser les vieux clivages mais vous n'êtes parvenus qu'à leur substituer des clivages autrement plus dangereux. Des clivages territoriaux, sociaux, culturels, générationnels même", estime Mme Estrosi-Sassone.

Et d'ajouter: "+La poutre travaille encore+, disiez-vous Monsieur le Premier Ministre: prenez garde qu'à force de travailler, elle ne fracture les murs porteurs de l'édifice français ; prenez garde que dans ce +nous+ et +eux+ que vous avez installé face au Rassemblement National, la perspective d'une réconciliation de tous les Français ne s'effondre".

"Que vous tendiez la main aux maires, c'est votre droit. Que quelques-uns la saisissent, c'est leur choix. Mais que certains tapent sur les doigts de ceux qui auraient l'impudence de ne pas faire de même, ce n'est pas acceptable", selon Mme Estrosi-Sassone, alors que le gouvernement a lancé une offensive auprès des maires de droite et du centre pour les inciter à oeuvrer avec LREM, après la débâcle de LR aux européennes.

Elle a appelé le Premier ministre à ne pas "céde(r) de nouveau à la tentation de la toute-puissance qui a tant abimé le lien de confiance avec les élus locaux".

Retour

Un an avec le Groupe Alpha c'est :

400 matinées-débat

7 300 participants

110 salons professionnels

420 000 visites sur les sites du groupe

12 000 abonnés sur les réseaux sociaux