En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Twitter Youtube

Dépêches AFP

Cadres fichés par FO: Mailly "sidéré" par "une pratique inacceptable"


L'ex-secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, s'est dit mercredi "sidéré" par les révélations du Canard enchaîné sur un fichier qui a été constitué en octobre 2016 sur les cadres du syndicat par des proches de celui qui allait lui succéder, Pascal Pavageau.

"C'est sidérant à la fois sur le principe, constituer un fichier, sans parler des annotations qui y figurent. On me dit que je suis traité d'homophobe, ce qui m'a fait sursauter", a réagi M. Mailly sur RTL.

"C'est une procédure inacceptable qu'on condamne régulièrement syndicalement dans les entreprises quand ça existe", a rappelé M. Mailly, qui ne saisira toutefois pas la justice personnellement parce qu'il "tient à (son) organisation".

Désormais "simple adhérent" de FO, M. Mailly a renvoyé la question des responsabilités vers les instances du syndicat.

Mais il a jugé que "c'est révélateur de quelque chose" sur son successeur.

M. Mailly avait dénoncé "l'hypocrisie" et la "duplicité" de Pascal Pavageau lors du congrès houleux de Force ouvrière en avril, où il avait quitté son poste dans une atmosphère électrique. Leur mésentente avait alors éclaté au grand jour.

M. Mailly avait essuyé un vote sanction de son rapport d'activité, qui a failli ne pas être adopté alors qu'il s'agit habituellement d'une formalité.

"Je n'ai plus aucune relation avec Pascal Pavageau depuis un mois avant le congrès", a confirmé M. Mailly mercredi.

Plus d'une centaine de responsables FO ont été fichés dans un document interne, affublés de qualificatifs type "niais", "franc-maçon" ou encore "trop intelligent pour entrer au bureau confédéral", selon Le Canard Enchaîné.

"Cet épais fichier a été constitué en octobre 2016 par des proches de Pascal Pavageau, le nouveau patron de FO, alors en lice pour remplacer Jean-Claude Mailly", écrit l'hebdomadaire, et concerne "126 responsables" du syndicat.

Interrogé par l'hebdomadaire, Pascal Pavageau a expliqué qu'il s'agissait d'une "belle connerie" et d'une "grave erreur". "Pour moi, c'était un mémo, de l'ordre de la prise de notes, mais je n'avais jamais vu ni avalisé le résultat, qui est truffé d'âneries, de raccourcis", a-t-il commenté.

Le sujet sera sans doute évoqué en interne.

Le bureau confédéral, c'est-à-dire l'équipe dirigeante, se réunit lundi 15 et une réunion de la commission exécutive (35 membres), est prévue le mardi 17, selon le calendrier habituel.

Un cadre de Force Ouvrière évoque "l'existence de deux versions du fichier". Depuis la parution de l'article, a-t-il expliqué à l'AFP, il reçoit des appels de responsables FO étonnés, "y compris des proches" de l'actuel secrétaire général.

Interrogé sur le sujet mercredi sur CNews, le patron de la CFDT, Laurent Berger, a jugé que l'existence d'un tel fichier était "mauvaise pour l'image des syndicats".

"Ce sont des pratiques que l'on condamne dans les entreprises, je trouve ça hallucinant dans une organisation syndicale. Ca regarde Force ouvrière mais ce que je peux vous dire c'est qu'à la confédération CFDT, ce style de pratique je ne le tolérerai jamais", a-t-il dit.

Retour

Un an avec le Groupe Alpha c'est :

400 matinées-débat

7 300 participants

110 salons professionnels

420 000 visites sur les sites du groupe

12 000 abonnés sur les réseaux sociaux