En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Twitter Youtube

Dépêches AFP

Lens: le gouvernement valide le projet du futur hôpital, 90 M EUR supplémentaires alloués


Le gouvernement a annoncé jeudi la validation du projet de construction du nouvel hôpital de Lens (Pas-de-Calais) et l'allocation d'une subvention supplémentaire de 90 millions d'euros, une décision attendue de longue date par le personnel, confronté au manque de moyens.

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé l'allocation, "à titre exceptionnel, d'une subvention supplémentaire de 90 millions d'euros en aides en capital, qui s'ajoute à la subvention de 102 millions d'euros déjà validée en 2015".

"Cet engagement massif permet de garantir la réalisation du projet. L'hôpital dispose désormais de toutes les autorisations nécessaires pour lancer très rapidement le chantier", indique dans un communiqué le ministère, sans préciser la date du début des travaux.

Fragilisé par des dettes colossales, la saturation chronique des urgences et le manque criant de moyens, l'hôpital de Lens a enregistré ces derniers mois de nombreuses démissions, tandis que le personnel et des élus tiraient le signal d'alarme.

Le directeur général de l'Agence régionale de santé Hauts-de-France, Étienne Champion, a salué "une grand nouvelle pour Lens". "C'est la reconnaissance d'un projet médical ambitieux et novateur au service de tous les patients du territoire", s'est-il réjoui dans un communiqué.

"L'hôpital va se faire. C'est une bonne nouvelle car cela fait des mois qu'on se bat (...) donc on est très contents. C'est une surprise car il y a encore trois jours, personne n'y croyait", a déclaré à l'AFP Jean Létoquart, infirmier et délégué CGT.

M. Létoquart a également salué l'annonce, par Mme Buzyn, de la mise en place d'une nouvelle gouvernance, sous la forme d'une administration provisoire pour six mois puis d'un nouveau directeur qui "sera notamment chargé de mener à son terme la construction du nouvel hôpital".

La direction actuelle "nous a emmenés dans le fond du gouffre, a fait partir les médecins et les salariés, a fermé je ne sais combien de lits et de services, je pense qu'il était temps de redonner un souffle en impulsant une nouvelle dynamique", a-t-il affirmé.

Retour

Un an avec le Groupe Alpha c'est :

400 matinées-débat

7 300 participants

110 salons professionnels

420 000 visites sur les sites du groupe

12 000 abonnés sur les réseaux sociaux