En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Twitter Youtube

Dépêches AFP

Patrimoine: Jack Lang dénonce le "bétonnage généralisé" et le "mercantilisme"


L'ancien ministre de la Culture Jack Lang a dénoncé mardi le "bétonnage généralisé" et le transfert de chantiers à des investisseurs privés qui privilégient le "mercantilisme", citant le projet très controversé de la Garde du Nord.

"Les chantiers sont transférés à des investisseurs privés. Ils deviennent les maîtres, le mercantilisme s'introduit partout", a déploré dans une interview à l'AFP M. Lang, à trois jours des Journées du patrimoine qu'il avait lancées en 1984.

"Je pense à la rénovation de la Gare du Nord", a-t-il ajouté, faisant allusion au gigantesque projet de rénovation donnant une place centrale aux commerces, qualifié d'"inacceptable" par une vingtaine de grands architectes et d'urbanistes.

Jack Lang a fustigé aussi "les dommages infligés dans les villes et les campagnes par le bétonnage généralisé", estimant que le "tremplin" que constituent les Journées du patrimoine, "plébiscitées" par les Français, "dissimule des failles, des blessures du système".

"Il faut trouver, a-t-il dit, des remèdes contre une forme d'inculture architecturale et urbanistique qui vient d'un manque criant de formation" dans tout le système éducatif.

"Il faudrait que les lycées professionnels soient encouragés à la formation patrimoniale. Il y a là un vivier extraordinaire qu'il faudrait favoriser: des métiers anoblissants, des métiers d'avenir", a-t-il plaidé, en soulignant le "manque d'artisans, de tailleurs de pierre" et le fait que "le chantier de Notre-Dame va pomper une partie des ressources".

"L'éducation nationale, a-t-il préconisé, doit élaborer avec le ministère de la Culture un plan de formation sur plusieurs années pour former les jeunes".

Saluant "l'engagement" du président Emmanuel Macron, du ministre de la Culture Franck Riester et de l'animateur Stéphane Bern, M. Lang a dénoncé "le morcellement de l'action nationale" en matière d'architecture, "l'érosion depuis vingt ans des crédits des monuments historiques".

Il a plaidé pour "un budget d'exception à côté du budget normal" pour les "opérations lourdes".

"Le grave manque de crédits d'entretien", "l'insuffisante protection du patrimoine non classé", "l'insuffisante attention portée au patrimoine du XXe siècle" sont les autres maux du système dénoncés par l'ancien ministre.

Retour

Un an avec le Groupe Alpha c'est :

400 matinées-débat

7 300 participants

110 salons professionnels

420 000 visites sur les sites du groupe

12 000 abonnés sur les réseaux sociaux