En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Twitter Youtube

Dépêches AFP

Pouvoir d'achat: Pécresse (LR) favorable à une prime défiscalisée


La présidente LR de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a dit vendredi soutenir l'idée d'une prime défiscalisée exceptionnelle qui serait versée par les entreprises pour répondre à la revendication d'une hausse du pouvoir d'achat des "gilets jaunes".

Déjà avancée fin novembre par les chefs d'entreprise du mouvement Ethic, la proposition a été mise sur la table mercredi par le président (ex-LR) de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand. Elle a ensuite reçu l'aval du Premier ministre Édouard Philippe, du ministre de l'Economie Bruno Le Maire et de son homologue des Comptes publics Gérald Darmanin.

"Je soutiens cette proposition d'autant plus que depuis des mois je dis qu'il faut que les salaires nets augmentent", a déclaré Mme Pécresse sur franceinfo vendredi.

Elle a refusé d'avancer le montant que cette prime devrait selon elle atteindre, jugeant que c'est "au gouvernement, en lien avec les entreprises", de le définir.

Pour elle, "il est choquant que le travail ne paie pas davantage et nous avons besoin d'avoir des salaires nets plus élevés notamment pour les personnes qui ont des métiers durs, pénibles, et qui ont beaucoup de temps de transport".

Elle s'est en outre dite "favorable à une hausse du Smic net, pas brut, pour ne pas dégrader la compétitivité des entreprises car derrière il y a la question de la création d'emplois", et a rappelé avoir récemment "dit qu'on pourrait envisager 20% (de hausse) en baissant toutes les cotisations".

Face à la fronde des "gilets jaunes", "il faut un collectif budgétaire très vite en début d'année avec une vraie baisse des dépenses publiques et des impôts pour le pays, pour les classes moyennes", a-t-elle plaidé, en jugeant que les "gestes d'apaisement" du gouvernement sont "à ce stade insuffisants".

Devrait-il réinstaurer l'impôt sur la fortune ? "Je ne crois pas que la réponse soit de réaugmenter les impôts", a estimé Valérie Pécresse.

Retour

Un an avec le Groupe Alpha c'est :

400 matinées-débat

7 300 participants

110 salons professionnels

420 000 visites sur les sites du groupe

12 000 abonnés sur les réseaux sociaux