En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Twitter Youtube

Dépêches AFP

"Retraite pleine, c'est un mot du système précédent" (Bayrou)


"Retraite pleine, c'est un mot du système précédent", a estimé jeudi François Bayrou, président du MoDem, allié de la majorité, en défendant la réforme à venir qui permettra selon lui une retraite "à la carte".

Aux salariés aujourd'hui affiliés à un régime spécial, il a assuré que "toutes les années passées au travail sous tel ou tel régime seront prises en compte. Ce qui est acquis est acquis", a-t-il dit sur BFMTV et RMC, et "on va prendre le temps", la réforme ne "va pas s'appliquer comme un couperet du jour au lendemain".

L'ancien ministre a décrit "une organisation de retraite à la carte": "vous choisissez vous-même votre âge de départ à la retraite en ayant en tête que, si vous partez tôt, votre pension sera moindre. Si vous restez au travail pendant une, deux, trois années de plus, votre pension sera plus importante et tout cela s'analyse avec des régimes par point".

Dans ces conditions, comment savoir jusqu'à quel âge travailler pour toucher une retraite pleine ? "Pas pleine, améliorée", a-t-il rectifié. "Retraite pleine, c'est un mot du système précédent", a ensuite M. Bayrou: "vous aurez droit à une retraite pleine, mais naturellement le montant de la pension sera amélioré si vous restez plus longtemps au travail".

Edouard Philippe a répété jeudi dans son discours de politique générale devant le Sénat que la future réforme des retraites maintiendra "la possibilité d'un départ à 62 ans", mais que l'exécutif définira "un âge d'équilibre" afin de pousser les Français à "travailler plus longtemps".

Il avait garanti mercredi devant l'Assemblée "que les personnes qui ont travaillé toute leur vie ne gagnent pas moins que 85% du Smic", ce qui correspond au minimum de pension à 1.000 euros promis en avril par le chef de l'Etat

Retour

Un an avec le Groupe Alpha c'est :

400 matinées-débat

7 300 participants

110 salons professionnels

420 000 visites sur les sites du groupe

12 000 abonnés sur les réseaux sociaux