En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Twitter Youtube

Dépêches AFP

Schneider Electric veut fermer son site de Beynost (Ain)


Le groupe Schneider Electric veut fermer en septembre 2019 son site Telecontrol de Beynost (Ain) et proposera des solutions de reclassement aux 76 salariés en CDI, a-t-on appris mercredi de source syndicale et auprès de la direction.

Ce site "emploie actuellement 81 personnes, dont 76 CDI et cinq apprentis", a précisé Yvon Mory (CFDT), ajoutant que le projet de fermeture avait été annoncé "mardi en comité d'entreprise et mercredi en comité central d'entreprise".

Les 36 salariés de la recherche et développement (R&D) devraient se voir "proposer un transfert à la R&D de Grenoble" et "il y aurait des propositions de postes de reclassement pour 24 salariés de la production, à Carros, Privas et Mâcon", a ajouté M. Mory. Resteraient 16 salariés à qui seraient proposés d'autres "reclassements internes ou des reclassements externes".

"Schneider Electric va accompagner chaque collaborateur pour trouver les meilleures solutions personnalisées" de reclassement "à l'intérieur du groupe ou à l'extérieur", a confirmé un porte-parole de l'entreprise. La décision de fermer le site a été prise en raison d'une "baisse de son chiffre d'affaires depuis quelques mois et de pertes structurelles", a-t-il expliqué.

er/db/swi

SCHNEIDER ELECTRIC

Retour

Un an avec le Groupe Alpha c'est :

400 matinées-débat

7 300 participants

110 salons professionnels

420 000 visites sur les sites du groupe

12 000 abonnés sur les réseaux sociaux