En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Twitter Youtube

Evénements

Colloque "Agir pour des transports écologiquement, socialement et économiquement durables"

Jeudi 19 juin 2008


Le Groupe Alpha a participé à l’organisation d’un colloque sur le thème des transports et du développement durable à l’initiative des Organisations Syndicales (CGT, CFDT, CFE-CGC), des ONG et des associations membres du Grenelle de l’Environnement.

Ce colloque, qui s’est déroulé au Conseil Economique et Social, a réuni 264 participants et a pour objectif de :
• Rappeler le rôle, la responsabilité et le poids du secteur du transport dans les enjeux énergétiques et climatiques de moyen terme ;
• Faire le point sur le projet de loi d’orientation du Grenelle de l’Environnement qui sera débattu à l’assemblée nationale début octobre 2008 ;
• Débattre des enjeux de financement des systèmes de transport en vue de promouvoir un transfert modal de la route vers le rail, les voies fluviales et maritimes.

L’urgence climatique a été soulignée en introduction par Jean Jouzel, Climatologue et Glaciologue, Prix Nobel de la paix 2007 (GIEC) : seule une maîtrise des transports reposant sur une décroissance de la part modale de la route et de l’aérien permettrait à moyen terme (les choses sont jouées sur les 20 prochaines années) d’envisager une maîtrise du réchauffement climatique.

Mais, si le constat fait peu débat, les participants ont souligné à de nombreuses reprises les écarts entre les intentions et les actes. Si le Grenelle de l’Environnement constitue une avancée certaine, les difficultés à traduire ces avancées dans les faits restent prégnantes :
• une politique publique de transport cohérente et globale doit être construite,
• les impasses en terme de financement des investissements d’infrastructure nationaux et européens sont majeures et les pistes de ressources nouvelles restent à concrétiser ; Dominique Bussereau, Secrétaire d’Etat au Transport, l’a d’ailleurs rappelé dans son discours d’introduction
• la pertinence des choix d’investissements dans les modes de transport : ils mériteraient d’être appréciés à la lumière de nouvelles méthodes de mesures intégrant les coûts externes et la finalité sociétale des systèmes de transport
• les incitations au transfert modal de la route et de l’aérien vers le rail et le fluvial demeurent insuffisantes…

Nous retenons surtout de ce colloque un débat de qualité entre les acteurs syndicaux, les représentants des collectivités locales et régionales ainsi que les représentants des ONG et du monde associatif. Cela confirme que seule une approche collective, transversale et culturelle des enjeux de développement durable dans le transport fait sens.

Il s’agit notamment de repositionner les transports au centre des enjeux sociétaux : aménagement du territoire, accessibilité et intermodalité… au sein d’un schéma de transports local et national cohérent. Mais il s’agit également de mieux prendre en compte l’articulation entre problématiques écologiques et sociales dans le secteur : à titre d’exemple, le dumping social sur le fret routier international freine de toute évidence le rééquilibrage modal.
Les modèles économiques actuels du secteur vont être fortement bousculés : appréciation, valorisation et intégration des coûts sociétaux externes (pollution, insécurité routière, taxe carbone…), renchérissement structurel du pétrole, émergence d’une réflexion sur la nature de la demande de transport, questionnement sur la mobilité et l’intermodalité…

Une révolution de la mobilité des marchandises et des voyageurs est initiée…

Elle ne sera pas sans conséquence sur les métiers du secteur…

Pour en savoir + :

• Le programme du colloque, les organisateurs et les participants aux trois tables rondes : le programme en un clic 

• Les Actes du Colloque Agir pour des transports écologiquement, socialement et économiquement durables :  La restitution en un clic 

• Contacter Valérie Sagnol, Responsable Transports de Secafi

 

Retour

Un an avec le Groupe Alpha c'est :

400 matinées-débat

7 300 participants

110 salons professionnels

420 000 visites sur les sites du groupe

12 000 abonnés sur les réseaux sociaux