En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Twitter Youtube

Dépêches AFP

Assurance chômage: Laurent Berger (CFDT) en a marre de "ceux qui mentent"


Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, "en a marre de ceux qui mentent", a-t-il affirmé lundi sur France Inter, visant l'exécutif qui présente la réforme de l'assurance chômage comme une lutte contre la précarité alors qu'elle "lutte contre les précaires".

Très remonté depuis l'annonce de la réforme la semaine dernière, Laurent Berger ne décolère pas.

"Je n'ai jamais menti et j'en ai marre de ceux qui mentent", a-t-il lâché. Qui vise-t-il, l'interroge la journaliste ? "Tous ceux qui pourraient vous faire croire que cette réforme, elle est anodine", a-t-il dit.

"Le gouvernement, quand il dit que c'est une réforme pour lutter contre la précarité, c'est un mensonge, c'est pour lutter contre les précaires", a-t-il lancé.

"En 2008, contrairement à ce que dit le gouvernement, ce n'était pas un accord pour lutter contre les effets de la crise", a-t-il dit face aux arguments du gouvernement en ce sens pour appuyer le futur changement de certaines règles. "Là, il y a un profond mensonge du gouvernement", a-t-il protesté.

"C'est une réforme purement budgétaire et qui va faire beaucoup d'économies et sans doute beaucoup plus que celles annoncées, tellement les règles sont dures", a-t-il insisté.

"Il y a un petit sous-jacent qui est que les demandeurs d'emplois, notamment ceux qui alternent des contrats courts et des périodes de chômage, ce seraient des profiteurs", a-t-il encore dit. "Et moi je m'insurge contre ça".

"J'en ai assez de ces responsables qui font de la communication et qui ne disent pas exactement les choses", a-t-il aussi dit, déplorant "le recul du consentement à la solidarité" en France.

La réforme de l'assurance chômage, "on n'en parlera plus dans une semaine et cela va s'ancrer dans la vie quotidienne de milliers, de centaines de milliers de chômeurs", a-t-il regretté.

La CFDT "n'aura de cesse de démontrer que cette réforme, elle est profondément injuste et aura des conséquences très graves", a-t-il dit.

Son syndicat a prévu un rassemblement mardi vers le ministère du Travail avec d'autres organisations (CFTC, CFE-CGC, Unsa) et des associations de jeunesse (Fage) et de lutte contre la pauvreté.

Retour

Un an avec le Groupe Alpha c'est :

400 matinées-débat

7 300 participants

110 salons professionnels

420 000 visites sur les sites du groupe

12 000 abonnés sur les réseaux sociaux