En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Twitter Youtube

Opinions

Crise et pauvreté : une analyse sectorielle qualitative

Tuesday 2 February 2010


 

A la demande de l'Observatoire National de la Pauvreté et de l'Exclusion Sociale, le Centre Etudes & Prospective a réalisé une enquête sur les processus d'appauvrisssement dans la crise, en s'appuyant sur les consultants du Groupe Alpha et leurs contacts avec les représentants des salairés, ainsi qu'avec les demandeurs d'emploi, au travers de leur accompagnement et de leur reclassement dans certains territoires sélectionnés. Quatre secteurs sont examinés : BTP, industrie automobile, grande distribution, logistique.

Ces travaux ont été repris dans un dossier de La Documentation française, Paris, 2010.
"Crise économique, adaptation des entreprises, vecteurs d'appauvrissement des salariés", Travaux de l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale 2009-2010, pp. 19-29 à consulter sur le site de la Documentation Française

Sommaire du rapport

1ERE PARTIE : Les modes d'adaptation des entreprises face à la crise : analyse dans quatre secteurs

  • le secteur BTP
  • Le secteur automobile
  • La grande distribution
  • La logistique

2EME PARTIE  : l'impact de la crise sur l'accès à l'emploi : l'expérience d'un cabinet de reclassement

  • Présentation de la démarche
  • Impact de la crise sur le marché du travail
  • Un dégradation des situations de retour à l'emploi
  • L'enrayement des processus de retour à l'emploi
  • Les profiles particulièrement affectés par la crise
 

Télécharger le rapport

S.Hacquemand, M.Malaquin, A.Rémond

Rapport du CEP,

Janvier 2010 - 97 pages

 Télécharger la synthèse

S.Hacquemand, M.Malaquin, A.Rémond

Rapport du CEP

Janvier 2010 -13 pages

Voir aussi

Ces travaux en ligne sur le site de l'ONPES

D'autres publications du CEP sur le thème travail, emploi, formation

Retour

Un an avec le Groupe Alpha c'est :

400 matinées-débat

7 300 participants

110 salons professionnels

420 000 visites sur les sites du groupe

12 000 abonnés sur les réseaux sociaux