En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Twitter Youtube

Opinions

Délocalisations : l'emploi ne tient plus en place

Tuesday 7 December 2004


Indépendamment de la médiatisation du phénomène, un groupe de travail d'ALPHA a étudié la réalité du mouvement de délocalisation afin d'essayer d'en prendre la mesure.

Premier constat : qu'il s'agisse de s'inquiéter de l'accentuation du phénomène ou de le minorer, aucune étude n'étaie les prises de position et les critères d'analyse retenus ne donnent que des vues partielles du mouvement en cours. Car, deuxième constat, si les délocalisations sont un phénomènes ancien (principalement dans les industries de main d'œuvre), elles touchent à présent de nouveaux secteurs, dont celui des services. La "matière grise" est particulièrement concernée et les pays émergents (Chine, Inde, pays de l'Europe de l'Est) sont parfaitement à même de la drainer vers leurs territoires.

En conclusion, rejoignant les termes de l'analyse de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (Cnuced), les experts d'ALPHA sont convaincus que nous sommes au début d'un processus historique de redistribution planétaire du travail. Autrement dit : il est encore temps d'agir, conscients d'un côté que les barrières ne revêtent qu'un caractère temporaire et récusant de l'autre le chantage aux délocalisations qui s'est développé dans la dernière période. Il est essentiel de mettre en place de nouveaux modes de régulation économique et de construire des processus d'anticipation dans lesquels les salariés et les collectivités devront jouer un rôle essentiel.

Retour

Un an avec le Groupe Alpha c'est :

400 matinées-débat

7 300 participants

110 salons professionnels

420 000 visites sur les sites du groupe

12 000 abonnés sur les réseaux sociaux