En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Twitter Youtube

Opinions

Les représentants du personnel sont-ils protégés des risques psychosociaux ?

Wednesday 10 June 2015



A l'heure où se discute au Parlement le projet de loi sur le dialogue social et l'emploi, qui affiche notamment pour objectif de pallier la "crise des vocations" des représentants du personnel, nous avons souhaité adopter un point de vue relativement inédit sur cette population en nous intéressant aux spécificités de son exposition aux risques psychosociaux. Nombreux sont les représentants du personnel à témoigner des difficultés qu'ils rencontrent dans l'exerice de leur mandat et pourtant peu de travaux sont consacrés à cette question relativement ignorée du débat social et politique. Notre étude, basée sur une série d'entretiens et sur une enquête par questionnaire auprès de plus de 3800 élus et mandatés, mobilise la grille d'analyse du Collège d'expertise sur le suivi des risques psychosociaux, dit "Gollac" du nom de son président, tout en la revisitant pour l'adapter  à la fonction et à l'activité des représentants du personnel. Les premiers résultats apparaissent préoccupants quant aux conséquences du mandat sur leur santé. Ils nous ont permis de dégager un modèle explicatif des facteurs exposant au stress ou au contraire les en protégeant. Notre recherche continue par une mise en débat des résultats pour susciter contributions et propositions d'action afin de réfléchir à des pistes de prévention.

 Au sommaire

    1. Les familles de risque "Gollac" appliquées à l'activité des représentants du personnel
    2. Grand corps malade ? Des représentants du personnel sous tension
    3. Un modèle  explicatif lié à la condition de mandaté et au genre
    4. Quand la confrontation à la souffrance fait souffrir
    5.  Le mandat, un puisssant facteur d'intégration... mais aussi d'isolement
    6. Le "dialogue" social ne vaccine pas du conflit
    7. Des moyens contraints pour une tâche infinie et indéfinie
    8. Les ressorts de l'engagement
    9. Sortir du mandat : une mission impossible ?
    10. De fortes attentes en termes de prévention
    11. Conclusion au sujet du projet de loi sur le dialogue socia

 Télécharger la lettre du CEP

Claire Blondet, Mathieu Malaquin, Elodie Montreuil

Lettre du CEP n° 20

Avril 2015 - 4 pages

 

Retour

Un an avec le Groupe Alpha c'est :

400 matinées-débat

7 300 participants

110 salons professionnels

420 000 visites sur les sites du groupe

12 000 abonnés sur les réseaux sociaux